Chaleur et convivialité encore au rendez-vous de cette 4ème édition

Du vendredi 26 au dimanche 28 août, 1 400 coureurs de 22 nationalités ont relevé le défi de traverser l’intégralité du massif de Belledonne. Une véritable aventure sous un soleil de plomb. Les mots « plus dure, plus belle » résonnent encore pour cette quatrième édition.

Le terrain technique du massif de Belledonne et l’altitude, associés à la chaleur qui a sévit tout le week-end, ont contraint de nombreux concurrents à abandonner. Seulement 670 coureurs auront pu faire sonner la cloche sur la ligne d’arrivée d’Aiguebelle et devenir finishers de cette quatrième édition. L’épreuve s’illustre une nouvelle fois par sa difficulté mais surtout par la beauté de son parcours, son ambiance chaleureuse et le sourire de ses bénévoles ! « Une aventure magnifique durant laquelle je me suis régalé », déclare Olivier Morin, 6ème au scratch du 144km. « Le parcours est grandiose, le tracé extraordinaire et l’ambiance énorme » ajoute-t-il. L’ensemble des concurrents ne tarissent pas d’éloge sur les 350 bénévoles venus aider l’organisation durant ces 3 jours et sans qui la course serait impossible.

Une belle échappée pour Sébastien Gérard sur le 144km
Une belle échappée pour Sébastien Gérard qui est le premier coureur de cette édition 2016 à relier Vizille à Aiguebelle en 27h26. Il explose le record de l’épreuve, détenu par Benjamin David (vainqueur en 2015), après avoir fait les ¾ de la course en tête. Il passe la ligne d’arrivée, entouré de sa famille, frais et heureux de terminer cet ultra qu’il qualifie « de plus beau parcours de l’hexagone ». Une heure derrière lui, Renaud Rouanet s’offre une seconde place en 28h25. « Ce fut une course splendide, au caractère familial et convivial comme on l’aime dans le trail et comme le trail aurait dû rester » déclare-t-il. Christophe Le Saux, parrain de la course, complète ce podium et boucle L’Echappée Belle intégrale en 30h16, en remerciant l’organisation de l’avoir « fait rêver sur ce parcours qu’il n’aurait jamais découvert seul ». Chez les femmes l’italienne Patrizia Penza, 4ème en 2015, s’impose en 37h33, suivi de Irina Malejonock en 40h57 et de Stella Petric en 42h53. Le premier relais, constitué de Flavien Bouttecon et Adrien Abry, termine la course en 28h27.

Antoine Guillon en cavalier solitaire sur le 85km
Sur la Traversée Nord, épreuve reliant Le Pleynet-Les 7 Laux à Aiguebelle, c’est Antoine Guillon, vainqueur de l’Ultra Trail World Tour en 2015, qui décroche une victoire en solo en 12h47, avec presque une heure d’avance sur Damien Trivel (13h42). Marc Antoine Coindreau complète ce podium et passe la ligne d’arrivée en 14h02. Chez les féminines Isabelle Chenal a su « bien écoutée ses sensations » pour s’offrir la victoire en 16h39 devant Audrey Bassac (17h17) et Gaële Giot (17h35).

Jannin survole les crêtes sur le 47km
Antoine Jannin s’impose sur le Parcours des crêtes 47km, en 6h20 devant Rémi Loubet 2ème en 6h35 et Sébastien Zlotorowiez, 3ème en 6h57. Chez les filles, la course est dominée par la traileuse Céline Gros qui relie le Super Collet à Aiguebelle en 7h35 devant Marie Jaulin (8h02) et Audrey Tanguy (8h06).

L’Echappée Belle, 5ème étape de l’Ultra Mountain National Tour (UMNT), bouscule le classement des leaders
L’Echappée Belle fait partie des 9 épreuves de l’Ultra Mountain National Tour, un challenge qui propose aux trailers 9 épreuves de caractère, engagées et techniques. Suite à cette 5ème étape, c’est Renaud Rouanet et Irina Malejonock qui prennent la tête du challenge. Du côté de la montée chronométrée (Gleyzin-Col Moretan), c’est Patrizia Penza, en 2h40, chez les femmes et Romain Olivier, en 2h07, chez les hommes qui se voient décerner le titre de « Vertical Leader ».

Au-delà de l’exploit sportif, une belle fête !
Cette année encore, L’Echappée Belle a proposé aux coureurs, accompagnants et habitants de Belledonne, 3 jours de fête dans tout le massif. Activités pour les enfants, concerts, randonnées, spectacle de feu… L’ambiance était au rendez-vous sur les différents sites de ravitaillement et tout au long du parcours. « L’Echappée Mômes » a clôturé les festivités au son de la fanfare La Band’a’rioule, permettant aux enfants de faire leur échappée comme les grands !

> Les résultats complets

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *