C’est parti pour l’Echappée Belle 2018 !

Un trail de 144 km à travers le sauvage et abrupt massif de Belledonne

600 coureurs dont 50 en duo, ont pris le départ du 144 km de l’Échappée Belle donné ce matin à 6h dans le parc du Domaine de Vizille. L’arrivée est prévue à Aiguebelle, demain matin pour les meilleurs.


Col de la Botte (crédit : Thomas Vigliano)

L’Échappée Belle, course montagnarde et atypique, attire chaque année de plus en plus de trailers du monde entier. Pour sa 6ème édition, du vendredi 31 août 6h au dimanche 2 septembre 12h, 1700 coureurs de 28 nationalités sont inscrits sur les trois courses. Le départ du parcours intégral (144 km) a été donné vendredi 31 août à 6h du matin à Vizille.

Un parcours qui a dû s’adapter aux conditions météos

Malheureusement, les conditions météorologiques ont contraint à quelques modifications : les trailers ne passent pas cette année par la Croix de Belledonne ni par le col de l’Aigleton. Les premiers sont donc arrivés au Pleynet un peu plus tôt que prévu, ce vendredi vers 16h.


Passage au Pleynet : Yannick Blancard et Jérémy Lavy, en tête de la course. (crédit : Thomas Vigliano)

Yannick Blancard et Jérémy Lavy sont passés en tête, ensemble et très en forme après 10 heures de course, suivis quelques minutes plus tard par le slovaque Marian Priadka. Sourire aux lèvres, ils étaient ravis de cette première partie du parcours qui les a même menés au-dessus de la mer de nuages. Chez les femmes, Sandrine Béranger, marraine de la course, est passée en tête au Pleynet à 17h20. 17ème au scratch, elle semble en forme mais avoue tout de même souffrir des températures fraîches. Elle est suivie par Gladys Jaussaud et Lucia Dobrucka, deux autres favorites.

Malgré une météo capricieuse avec des nuages parfois un peu bas, laissant quand même apparaître par trouées, le soleil et les magnifiques panoramas de Belledonne, jusque-là, seuls 4 abandons ont été enregistrés.

Suite de la course

Sur la deuxième moitié de la course, les coureurs seront détournés du parcours initial et ne monteront pas au col Morétan (2500 m). En effet, les prévisions météorologiques annoncent pour cette nuit un vent du nord de 50km, des températures jusqu’à -12°C et même de la neige, obligeant le repli vers des sentiers moins élevés pour des raisons de sécurité. Avec ce parcours légèrement raccourci, les premiers finishers du 144 km devraient arriver Aiguebelle samedi tôt dans la matinée.

Le départ du 85 km sera donné samedi 1er septembre à 6h au Pleynet. Les participants du 57 km partiront eux à 9h d’Allevard. Parmi eux, Joris Botton, parrain de cette édition qui avait terminé 7e du 144 km en 2017, courra avec son père inscrit sur cette distance pour fêter ses 60 ans : « L’Échappée Belle est pour moi un événement incontournable qui m’a déjà apporté tant d’émotions. Le parcours très technique rend la course imprévisible et indécise. C’est un défi avant d’être une course ! » 

Belledonne en Fête

Du vendredi 31 août au dimanche 2 septembre, l’Echappée Belle, c’est aussi 3 jours de fête en Belledonne autour de trail mais aussi de la découverte du massif. Le public et les accompagnants pourront aller voir passer les coureurs sur différents points du parcours et participer aux nombreuses animations (programme complet : www.lechappeebelledonne.com/le-parcours).

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *