ÉCHAPPÉE BELLE INTÉGRALE DYNAFIT SOLO

Christophe Anselmo won the Echappée Belle Intégrale 2018, in 24:13:30

Echappée Belle ©ThomasVigliano

Sandrine Béranger, first lady Echappée Belle Intégrale 2018, in 28:19:44 (11th overall)

Echappée Belle ©ThomasVigliano

His 3rd participation was the right one. After to became finisher with a great ranking in 2014 and 2015, Christophe Anselmo won the Echappée Belle’s 2018, and realize a « nice dream » as he said on his arrival. This 30 year old from Lyon is not at his 1st feat since he won the Ultra-Boucle de la Sarra last May, and the Ultra Trail Côte d’Azur Mercantour in 2016. He finished 9th on the Tor des Géants 2017. This last Echappée Belle didn’t start well as he was 106th on the first aid station, Arselle, after 16km, due to an error of route. Then he started to pass many runners and on the 2nd aid station, La Pra (25km), he’s 25th. 5th on Le Pleynet/Les 7 Laux (64km), he’ll be 1st in Gleyzin (79km) and he’ll keep this position until the end. He passed the finish line at 06:15 AM, with 15mn early regarding the forecast. So he was the 1st to ring the bell after 24:13:30 in Belledonne, with a short course due to the weather conditions, but finally Christophe said « the weather was cooler than 2015 and so was better to run »

For ladies, Sandrine Béranger, kept the lead all along the race. She was 17th in Le Pleynet, and finished 11th on overall in Aiguebelle, after 28:19:44. On the finish line, her 3 children were there to welcome her, and ring the bell with her. « Echappée Belle is a race which means a lot to me, it was a big objective for me. I’m delighted with my performance » said Sandrine who won already the first edition in 2013. « The other big objective is the World Championship of Raid Adventure in La Réunion with Sébastien Raichon » who finished 2nd this year

ÉCHAPPÉE BELLE INTÉGRALE DUO

Jean-François Brazeau and Jean-Baptiste Melin winner of Echappée Belle Intégrale duo in 32:41:00

NORTH CROSSING 85k

Arnaud Chartrain winner of Échappée Belle 85k 2018, in 10:50:28

Echappée Belle ©ThomasVigliano

Géraldine Prost, first lady of Échappée Belle 85k 2018, in 12:55:41

THE RIDGE TRACK 57K EKOSPORT

Sebastien Gaumer, winner Échappée Belle 57k 2018, in 06:44:36

Echappée Belle ©ThomasVigliano

Gaëlle Decorse, first lady of Échappée Belle 57k 2018, in 08:48:26


Echappée Belle ©BrunoLavit

Sylvain Court, vainqueur de L’Echappée Belle 2017, en 27h54

Echappée Belle -©ThomasVigliano

Alexandra Rousset, première féminine Echappée Belle intégrale 2017, en 37h33

Échappée Belle intégrale solo

Sur l’intégrale, le champion du monde de trail 2015, Sylvain Court s’est imposé en 27h54. Habitué des plus courts formats, il a appréhendé la course avec beaucoup d’humilité. Resté proche des autres coureurs plus expérimentés pendant les 100 premiers kilomètres, il a pris la tête de la course juste avant le début de la nuit. Très ému sur la ligne d’arrivée, il a dédié sa victoire à son amie et a rendu hommage à l’organisation. Il voulait faire “son premier ultra-trail sur un événement qui marque”. Cette Échappée Belle sera marquée dans ses souvenirs à jamais ! Beaucoup d’émotions également pour Fabrice Arène qui franchi la ligne d’arrivée en 28h15 accompagné de son pacer Fanny Coyne (2ème féminine sur le 144km en 2014). Belle surprise pour ce parisien qui a fait une remontée solitaire pour aller chercher la 2ème place. 7ème au Pleynet, il a su gérer sa course et profiter d’une nuit agréable et douce pour remonter dans le classement. Finir derrière Sylvain « c’est un peu comme une victoire », déclare-t-il sur la ligne d’arrivée. Le parrain de cette édition 2017, David Barranger, plus habitué aux raids qu’aux ultras, est venu compléter ce podium en 28h29. Resté longtemps avec Samuel Vergès (4ème), il a su trouver les ressources pour aller chercher une belle 3ème place. « Totalement satisfait du déroulé de la course et de son chrono » il a apprécié l’ambiance et l’immersion en pleine montagne. Beau moment également sur la ligne d’arrivée avec le pyrénéen Nahuel Passerat et le japonnais Mochizuki Shogo qui terminent la course main dans la main après avoir unis leurs efforts durant presque toute la course.

Du côté des femmes, Alexandra Rousset, est partie prudemment car elle ne connaissait pas le massif. Après un mauvais début de course, la marraine a su prendre le temps de se reposer au Pleynet pour récupérer des forces. Reposée, elle a ensuite repris la tête de la course. Elle s’est imposée en 37h33 devant Catherine Rion qui termine 2ème en 41h04 et Nelly Zotos 3ème en 41h43.

Échappée Belle intégrale duo

Bénédicte et Marc Paturel ont franchi la ligne d’arrivée en 37h21.

Traversée Nord

Le breton Yann Guillerm a créé la surprise sur la traversée nord de L’Échappée Belle 2017. Il termine premier en 13h46 devant l’italien Simone Musazzi en 14h23 et Emmanuel Faucon en 14h30. Chez les féminines, Audrey Tanguy boucle les 85km en 15h44, devant Mathilde Guillaumot en 18h18 et Claire Dauchez en 18h26.

Parcours des crêtes

Sur le 47km, Nicolas Hairon et Kevin Vermeulen ont explosé le record d’Ugo Ferrari et ont terminé le 47km en 5h43. Encore une belle image de solidarité sur L’Échappée Belle pour ces vainqueurs du Parcours des crêtes qui après une chute ont décidé de faire la course ensemble. Thomas Cardin termine la course en 3ème position en 06h04. Podium international chez les filles avec la française Line Moncelon (08h06), l’espagnole Garay Zarraga Andrea (08h26) et l’allemande Anna Janssen (08h37).

Sébastien Gérard, vainqueur de L’Echappée Belle intégrale 2016, en 27h26

Echappée Belle ©Akuna

Patrizia Penza, première féminine de L’Échappée Belle intégrale 2016, en 37h33

Échappée Belle intégrale solo

Une belle échappée pour Sébastien Gérard qui termine les 144km en première position après 27h26 de course. Il explose le record de Benjamin David, vainqueur en 2015, après avoir fait les ¾ de la course en tête. Il passe la ligne d’arrivée frais et heureux de finir cet ultra qu’il qualifie « de plus beau parcours de l’hexagone ». Une heure derrière lui, Renaud Rouanet passe la ligne d’arrivée en 28h25. Christophe Le Saux, parrain de la course, complète ce podium et boucle L’Echappée Belle intégrale en 30h16.

Chez les femmes Patrizia Penza, 4ème en 2015, s’impose en 37h33, suivi de Irina Malejonock en 40h57 et de Stella Petric en 42h53.

Échappée Belle intégrale duo

Le premier relais, constitué de Flavien Bouttecon et Adrien Abry, termine la course en 28h27.

Traversée nord

Sur le 85km, c’est Antoine Guillon, vainqueur de l’ultra trail world tour en 2015, qui boucle la traversée nord en 12h47 devant Damien Trivel (13h42) et Marc Antoine Coindreau (14h02).

Isabelle Chenal (16h39) termine première féminine, suivie de Audrey Bassac (17h17) et Gaele Giot. (17h35).

Parcours des crêtes

Antoine Jannin s’impose sur le Parcours des crêtes 47km, en 6h20 devant Rémi Loubet 2ème en 6h35 et Sébastien Zlotorowiez, 3ème en 6h57.

Chez les filles, on retrouve Céline Gros en première position (7h35) devant Marie Jaulin (8h02) et Audrey Tanguy (8h06).

Benjamin David, vainqueur de L’Échappée Belle intégrale 2015

Emilie Lecomte, première féminine de L’Echappée Belle intégrale 2015 et 3ème au scratch, en 30h09

Sangé Sherpa, vainqueur de L’Échappée Belle intégrale 2014, en 27h52

Florence Golay-Geymond première féminine de L’Échappée Belle intégrale 2014, en 35h06

ÉCHAPPÉE BELLE INTÉGRALE SOLO

Sangé Sherpa s’est imposé en 27h 52min 58s. Après une place de 3ème en 2013, il monte sur la plus haute marche du podium. 1h32 derrière, Raúl Frechilla termine deuxième avec le sourire après 29h24mn25s d’effort. Un trio vient compléter ce beau podium : Lionel Favre-Felix, Laurent Gueraud et Eric Bonnotte qui terminent la course main dans la main en 30h05mn23s.

La première féminine Florence Golay-Geymond termine la course en 35h06mn19s. Elle passe la ligne d’arrivée, « heureuse d’avoir gagné une course comme celle-ci, aussi difficile. La plus difficile, mais aussi la plus belle » souligne-t-elle. Fanny Coyne, première féminine de l’UT4M 2013, prend la place de seconde en 36h38min20s. La troisième féminine, Catherine Litherland termine en 39h38mn02s

ÉCHAPPÉE BELLE INTÉGRALE en relais

Johnathan Bredanaz et Laurent Depre, premier relais en 29h24.

PARCOURS DES Crêtes

Joris Botton qui a mené de bout en bout la course, talonné par Franck Bussière, termine les 85km en 18h49mn54s. Il est suivi de près par Franck Bussière (19h20mn14s) et Jean-Baptiste Jourjon (19h46mn49s).

Chez les femmes, victoire de Bertasa Cinzia (15h20mn58s). Geneviève Pedroletti (18h35mn05s) et Evelyne Debel (22h17mn52s) complètent le podium.

Oscar Perez Lopez, vainqueur de L’Échappée Belle intégrale 2013, en 28h

Sandrine Béranger, 1ère féminine de L’Échappée Belle intégrale 2013, en 34h23

© 2018 L'Échappée Belle - Tous droits réservés | FC Création